Le mandat

La Tourbière est chargée de produire des spectacles intimes et révolutionnaires. Ses relectures d’œuvres du répertoire comme ses créations sont toutes reliées par une recherche formelle, une poésie tragicomique et un militantisme. Défricher le terrain des pratiques hybrides, bâtir des ponts entre les familles d’artistes et populariser ce qui se fait en marge, voilà l’essentiel de sa mission. Le choix de l’intimité est aussi (et surtout) à prendre au premier degré, soit celui de la proximité physique avec le public. Donner un accès privilégié à la Vie, faire correspondre le plus possible ce qui est vécu sur scène avec ce que peuvent ressentir les spectateurs, c’est aussi la saine fin d’une compétition perdue d’avance avec la technique propre à la télévision et au cinéma.

Inévitable métaphore!

Inspiré par cet écosystème qui naît toujours d’un lac trop « aimé » par ses végétaux, d’une capacité inestimable d’absorption, de filtration, de fertilisation et de combustion, hyper fragile, grouillant d’une flore et d’une faune uniques, hyper fragile, mais capables, tels des sables mouvants, de piéger un humain, le théâtre qui découle de La Tourbière prétend déstabiliser pour mieux émouvoir. Avec son expertise en improvisation comme outil de recherche, ses propositions déjantées et sensibles, La Tourbière participe à la constante oxygénation que le théâtre appelle.

L'équipe

Madeleine Péloquin

Présidente à temps plein ou horticultrice à temps partiel

Madeleine Péloquin est une actrice-entrepreneure diplômée de l’École Nationale de Théâtre du Canada (2002) et des Hautes Études Commerciales (DESS en gestion 2005). Comme interprète au théâtre, nous l’avons vu récemment dans le Barbier de Séville à Denise-Pelletier et dans Albertine en cinq temps (TNM en tournée). Elle a participé à plusieurs productions télévisées, dont les séries Trauma, 30 vies, Pour Sarah, Ces gars-là et Mirador. En 2017, elle a incarné l’épouse de Jean Béliveau dans la série du même nom et continue d’épouvanter avec son rôle d’Angélique dans Les Pays d’en haut. Au cinéma, elle était entre autres de la distribution de Gerry (Alain Desrochers) et de Pour l’amour de Dieu (Micheline Lanctôt), pour lequel elle a reçu (grâce au rôle de sœur Cécile) le prix de la meilleure actrice au Festival du film francophone d’Angoulême de 2011. Madeleine enseigne comme chargé de cours au département de management (HEC) depuis maintenant 10 ans.

J-F Nadeau

V.-P. / directeur artistique ou spécialiste en milieux humides

Acteur-créateur, auteur de spectacles à la fois graves et ludiques, J-F Nadeau est diplômé de l’UQAM en communications- profil cinéma (1998) et du Conservatoire d’art dramatique de Montréal (2002). Comme interprète, on a pu récemment le voir incarner Hector dans L’Illiade à Denise-Pelletier ou depuis deux ans, Robin, l’éducateur-jeunesse de L’Échappée à TVA. «Enfant de l’impro», il a joué 14 saisons à la LNI (une coupe Charade, deux fois Prix du public, trois fois Étoile de l’année) et enseigne maintenant le «jeu sans texte» aux élèves du Conservatoire. Comme auteur -en plus de ce qui est présenté plus haut dans la section Théâtrographie- il a aussi écrit P.R.O.U.N. (2004, Petite Licorne), Sac à sacs (2009, Petit Théâtre Du Nord), et AVALe, (en collaboration avec le collectif Joe Jack et John, 2014, Aux Écuries). Il a également été scénariste pour la télévision destinée au jeune public (Tactik) et pour un jeu philosophique pour plateformes mobiles (Le Cancer du temps, ONF). Autrement, il est depuis 2011 membre du groupe d’humour politique Les Zapartistes.

Claude Péloquin

Trésorier ou homme de main

Répétiteur et stratège, Claude Péloquin est un bum droit, loyal et pourvu d’une énergie de bête sauvage. Ce neuf fois grand-père défend, construit, cultive, exige, s’inquiète et s’émeut dans un cycle perpétuel. Aussi à l’aise dans un penthouse, à la banlieue ou dans le champ, cet amant de cocktails, mélomane et cinéphile à la bibliothèque toute garnie, voyage sans relâche par la voie de l’esprit. Avec lui, la paperasse a la frousse, les «italiennes» sont à la virgule et le métier de crabe (lors des intensités d’éclairage) trouve sa noblesse.